L’amélioration du facteur de puissance ou compensation de la puissance réactive

Le facteur de puissance est un élément qui rend compte de l’efficacité d’un dipôle pour consommer correctement la puissance lorsqu’il est traversé par un courant.

Les distributeurs d’énergie électrique facturent en général la puissance apparente (en kVA) consommée sur la base de la mesure réalisée à l’aide du compteur d’énergie.

Si le facteur de puissance d’une installation est faible, l’intensité consommée sera grande d’où une facture électrique plus élevée.

C’est pour cette raison que les distributeurs d’énergie électrique facturent l’énergie réactive pour les gros consommateurs (Tarif Vert), la facturation tiendra compte de toutes les puissances : activeréactive et apparente consommées.

 

Améliorer le facteur de puissance permet donc de réduire le courant absorbé total et ainsi diminuer la puissance apparente souscrite (kVA).

 

Rappel :

• Le facteur de puissance cosφ est fonction du rapport puissance active sur puissance apparente :

Formule interactive permettant de calculer le cosPHI

• Le facteur de puissance est une valeur numérique comprise entre 0 et 1.

• Le cosφ = 1 valable pour un récepteur purement résistif.

• Le cosφ = 0 valable pour un récepteur purement réactif (inductance ou capacité).

 

Le facteur de puissance d’une installation sera faible lorsque la puissance réactive sera élevée (cosφ va s’éloigner de 1 et s’approcher de 0).

Pour augmenter le facteur de puissance (cosφ), il faut compenser la puissance réactive consommée par les récepteurs inductifs.

Comme présenté sur le schéma ci-dessous l’amélioration du facteur de puissance peut être fait de deux façons :

• Globale en plaçant une batterie de condensateurs en tête d’installation.

• Individuelle ou localisée en plaçant les condensateurs au plus près du récepteur inductif.

Schéma de principe de la compensation de l'énergie réactive

 

2 of 4